Cover of Adolphe

Adolphe

Auhtor: Benjamin Constant

Language: french
Published: 1816

Genres:

fiction and literature
Downloads: 448
eBook size: 108Kb

Review by Timothy B. Riley, November 2009


Rating: (****)
Copyright: Public Domain in the U.S.
Please check the copyright status in your country.

Excerpts from the Book 'Adolphe':

... dans Delphine et dans Corinne, mais d'avoir trac de quelques-unes de ses connaissances des portraits svres imputations bien peu mrites car, assurment, ...
... de l'lecteur de **, tait que je parcourusse les pays les plus remarquables de l'Europe. Il voulait ensuite m'appeler auprs de lui, me faire entrer ...
... tant d'autres, s'tait, l'entre de sa carrire, lance vers le monde, qu'elle ne connaissait pas, avec le sentiment d'une grande force d'me et de facults ...
... d'un mot connu: Cela leur fait si peu de mal, et nous tant de plaisir.. L'on ne sait pas assez combien, dans la premire jeunesse, les mots de ...
... Par degrs mes sentiments se rveillrent. Je m'tais lev, ce jour-l mme, ne songeant plus Ellnore une heure aprs avoir reu la nouvelle de son arrive, son ...
... demander de l'oublier, de me recevoir comme autrefois, d'carter le souvenir d'un instant de dlire, de ne pas me punir de ce que vous savez un secret ...
... de vous, je crains encore quelque obstacle qui se place soudain entre vous et moi. Enfin je vous vois, je vous vois et je respire, et je vous contemple ...
... triste ou irrite. J'avais souffert deux heures loin d'elle de l'ide qu'elle souffrait loin de moi: je souffrais deux heures prs d'elle avant de ...
... J'ai souvent pens que ma conduite mme contribuait entretenir Ellnore dans cette disposition. Si je l'avais aime comme elle m'aimait, elle aurait ...
... d'excuter ma promesse. Je n'imaginais aucun moyen de partir. Je n'en dcouvrais aucun pour qu'Ellnore pt s'tablir dans la mme ville que moi. Peut- tre, ...
... rsistait. J'ai des raisons importantes, ajoutai-je, et qui me sont personnelles. Au nom du ciel, suis-moi. Je l'entranai. Pendant la route, je l'accablais ...
... tes inexplicables. Ces simples paroles, dmenties par tant de paroles prcdentes, rendirent Ellnore la vie et la confiance elle me les fit rpter plusieurs ...
... seriez pas venu chez moi. Vous saviez que votre pre m'avait crit il vous tait ais de prvoir ce que j'avais vous dire: vous n'avez pas t fch d'entendre ...
... passe, l'image d'Ellnore s'levait devant moi comme un fantme, et me repoussait dans le nant je ressentais contre elle des accs de fureur, et, par ...
... elle tait revenue chez elle dans un tat inexprimable d'angoisse, et que de toutes parts les habitants du village taient rpandus dans la campagne pour ...
... sans nombre ma prsence venait l'appui de leurs assertions. Ses amis me reprochaient de lui faire tort. Ils excusaient sa passion pour moi mais ils ...
... je me sentais plus faible: Oui, m'criai-je, je le prends, l'engagement de rompre avec Ellnore, j'oserai le lui dclarer moi-mme, vous pouvez d'avance ...
... Je rassemblai de toutes parts des mdecins autour d'elle: les uns m'annoncrent un mal sans remde, d'autres me bercrent d'esprances vaines mais la nature ...
... des symptmes qu'on ne pouvait mconnatre annoncrent sa fin prochaine: un prtre de sa religion l'en avertit. Elle me pria de lui apporter une cassette ...
... Je hais d'ailleurs cette fatuit d'un esprit qui croit excuser ce qu'il explique je hais cette vanit qui s'occupe d'elle-mme en racontant le mal ...